Blog

Recherche


Catégories


Tags populaires


Partager sur

     

Cadeau ? Non merci !

écrit par Sacha / 25/06/2018
Dans la catégorie Coups d'humeurs

En flânant un peu dans les groupes de Facebook, je vois passer des projets de cadeaux pour les enseignants. 
Certains sont mignons. J'ai un faible pour ceux qui sont faits main, surtout par les enfants, mais aussi par les mamans talentueuses et appliquées. 
Mais globalement, c'est juste… que dire ? Étonnant… J'ai vu des cadres en mille versions, avec des cœurs, des fleurs, des maximes, des photos d'enfants enjolivées de petits machins saugrenus. 
En fin de carrière, je suppose qu'on peut glaner de quoi tapisser un terrain de foot. 
J'ai vu des paniers pleins de produits d'hygiène de chez Action. Ou de chocolats inquiétants. Ou de « kits de survie de l'enseignant » à donner des envies suicidaires. 
J'ai échappé, dans ma carrière, aux « postures » de dauphins et aux plantes extraterrestres qui se dandinent et couinent au soleil. Chanceuse que je suis. 
Comme je ne suis pas un homme, je n'ai pas été visée par les bouteilles de vin ou d'ignominieux décapsuleurs ou tire-bouchons… et, une année sur quatre par des cadeaux sauce foot (on est en plein dedans, là) je me demande d'ailleurs si ce risque n'explique pas en partie la pénurie d'instits mâles.

Le pire est qu'il y a une sorte d'émulation entre les parents. Peu osent assumer de souhaiter de bonnes vacances à l'instit qui a bien fait son boulot sans y ajouter un cadeau. C'est que ça ferait tache, on ne verrait que cette absence dans le gros tas de fleurs, de sucreries et de brimborions… Et certains, qui ont peu de moyens pourtant, qui ont peiné toute l'année pour payer la piscine, consacrent à ce cadeau rituel un sérieux budget… c'est qu'il ne faut pas démériter parmi les autres ! 
Pour d'autres, que je suppose plus nantis, le cadeau est tellement dispendieux qu'il en devient gênant. 
Et quand on pense au mal qu'on se donne, à coup de fancy-fairs, tombolas, soupers et tournois de belote, pour faire tomber trois francs six sous dans l'escarcelle de l'école et que là on récolte, bon gré mal gré, ce qui représente parfois une somme supérieure au budget matériel pour la classe et pour une année !

Bref… en plus d'être encombrant, je ne le trouve pas très honorable ce rituel du cadeau annuel (auquel s'en ajoute parfois un autre à Noël). 
Alors, je me demande si on ne devrait pas organiser une manif' avec pour slogan « Pitié, pas de petit cadeau pour les enseignants ! ». 
Mais on en veut bien un GROS qui sera cher à notre coeur, qui nous ensoleillera tout l'été et dont se souviendra très longtemps : la poignée de main cordiale du parent qui nous a accordé et maintenu sa confiance, le sourire de l'enfant qui repart grandi et enrichi vers une nouvelle étape de sa vie, un merci tout simplement.

Marianne 


Mots clés: pas de mot clé

Commentaires (0)

Tous droits réservés - 2015 - Développé par Wedeho.be