Blog

Recherche


Catégories


Tags populaires


Partager sur

     

Pickett

écrit par Sacha / 04/01/2019
Dans la catégorie Trucs, ficelles et bancs d'essais

Depuis quelques mois, les animaux fantastiques se sont faufilés chez nous, invités par mes 4 potterheads.
Harry Potter m'avait déjà contrainte à fabriquer divers accessoires, baguettes, étuis à lunettes, mandragores, sacs de Gringotts, boites de bonbons de Bertie Crochue, Vifs d'Or, robes de sorciers, écharpes au km représentant les 4 maisons, écussons, gâteaux délirants et j'en passe.

Les animaux fantastiques m'ont amenée à crocheter des niffleurs mais il m'est impossible de vous raconter grand-chose du making of, tout ça se faisant au pifomètre, mon outil de prédilection.
Pour mes dernières créations, j'ai abandonné mon crochet magique et j'ai dégainé mon fidèle pistolet à colle, l'outil chéri qui ne refroidit jamais. Et quatre botrucs ont vu le jour.



Au cas où vous seriez à votre tour tentés par l'aventure, voici les trucs et ficelles.

Le matériel n'est pas bien compliqué, par bien cher non plus. Quelle chance !

Vous aurez besoin de fil de fer gainé de plastique. Du fil électrique de récup' pourrait faire l'affaire mais j'ai utilisé du fil pour ligatures de jardinage. Il est plus léger, beaucoup plus souple et donc beaucoup plus facile à travailler. Le mien vient de chez Wibra et coute 1,49€ pour 10m. J'en ai utilisé à peu près la moitié pour 4 botrucs un peu trop grands.
Il faudra aussi du fil # fer fin de fleuriste. Le mien vient aussi de chez Wibra et coute 1€ pour 100 tiges, il ne m'en a fallu que 10 par botruc.
Pour consolider les entortillages, j'ai utilisé du fil à coudre.
Il faudra aussi prévoir de la colle pour pistolet à colle. Pas loin de 2 bâtons par botruc. Je vous conseille d'acheter vos bâtons de colle au kilo, dans les magasins de bricolage (pas les magasins de chipotage où ça vous coutera un bras).
J'ai chipé mes feuilles artificielles en tissu dans un gros bouquet qui s'empoussière sur un buffet, mon larcin est invisible.
Enfin, vous aurez besoin de peinture pour les finitions. De peinture acrylique pour bien faire. J'ai utilisé du vert clair surtout, mais aussi un peu de jaune et d'ocre et une pointe de noir pour les yeux.

Côté outillage,
une petite pince coupante (hors de question de couper le fil métallique avec des ciseaux) et (mais c'est facultatif) une petite pince à becs et une universelle,
une paire de ciseaux pour le fil à coudre et pour l'ajustement des dimensions de feuilles,
un pistolet à colle,
un cutter pour l'entaille de la bouche,
un ou deux pinceaux.

Au travail !!!

Entortiller du fil  gainé pour lui donner la forme d'un botruc sans pieds. C'est un seul fil qui forme la silhouette, je suis partie de la tête en deux aller-retour,puis le cou et un bras en aller-retour,  l'autre et puis le corps en lignes droite vers les jambes, un aller-retour aussi chacune et puis ensuite, je suis remontée le long du corps et du cou et redescendue pour donner plus de solidité au corps.


Entortiller le tout de fil à coudre pour maintenir l'ensemble bien serré.


Entortiller (encore) du fil fin pour former les doigts, les pieds et les excroissances épineuses.
   


Retailler les feuilles de tissu à la bonne dimension, coller du fil de fer fin pour en former la queue et armer la nervure principale.
Les fixer sur la tête et leur donner la forme voulue.
     


Recouvrir la silhouette de colle chaude qu'on peut lisser du doigt mouillé.
   


Ajouter deux petit reliefs de colle pour les yeux.
Avec le cutter, marquer une entaille pour la bouche, y coller une petite langue découpée dans les chutes de feuille.
Peindre le botruc. Il faudra deux ou trois couches de peinture, aussi, pour la première, j'ai utilisé du vert clair sans rien nuancer. Ce n'est qu'ensuite que j'ai marqué d'ocre les pieds, les tiges des feuilles et quelques détails et de jaune les yeux, le bord des feuilles, les épines, ...

   

Une fois terminé, le botruc reste relativement souple, on peut modifier un peu sa pose, pour plus de stabilité par exemple, mais il n'est pas souple au point de lever complètement les bras pour s'accrocher dans les arbres. La plasticité de la colle refroidie a quand même ses limites.


Et voilà. Pickett vous salue !
Pas si compliqué quand on sait comment faire.
Je vous encourage vraiment à essayer, c'est très gai à faire.
Pas très cher non plus… si ce n'est dans le cœur de qui en héritera.


Mots clés: botruc

Commentaires (0)

Tous droits réservés - 2015 - Développé par Wedeho.be